Cette année-là, elle étrennait sa nouvelle robe, celle aux losanges blancs et bleu marine. Elle a changé de cavaliers comme on valse à travers les dernières minutes de l’année.

 

J’ai trouvé au fond du panier de déguisements une robe aux carreaux vert, bleu marine et blanc. Tu ne te souviens plus à quelle époque elle a appartenu. Un réveillon, une soirée, un mariage; il y en avait eu tant. Tu avais aimé danser. Maintenant tu préfères l’immobilité des après-midi. Je ne t’ai pas dit que la doublure du bas s’est déchirée quand j’ai tiré la robe du panier d’osier.

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s