Archives mensuelles : octobre 2008

Sans titre

j’ai la nuit plurielle et Dieu n’est plus le ciel s’encombre erre ton cadavre

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Ton gant – incomplet

C’est l’automne et tu as oublié de reprendre tes gants qui dorment sur mes cuisses qui ne dorment pas, ancrées sur la chaise où tu m’as demandé de reprendre la vie où elle s’était arrêtée avant ta venue mais hier … Lire la suite

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Asymptote

Ça y est. Elle s’est assise à ma gauche. Nos deux corps forment deux lignes presque parallèles. Nous longeons la même abscisse, condamnées à ne jamais se croiser. Sa seule présence entraîne une mutinerie de ma constitution. Mon organisme entier … Lire la suite

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Le banc

Mes pieds fourragent la terre que tu nous as refusée parce que tu avais peur des failles. Surtout celles que creusaient nos ventres.Et mon corps engraisse le bois poli.

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Coin Greene et Sainte-Catherine

En parcelles agglomérées, le ciel tombe sur Montréal. Première tempête de l’année. Il sait combien je ne supporte pas les premières neiges. Combien elles me donnent envie de me nicher au creux de ses aisselles et d’y attendre la fin. … Lire la suite

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Le café a figé

La lumière de la cuisine s’engouffre dans ta tasse rose au bord du comptoir et mes ongles pianotent le bois que tu ne voulais jamais cirer tant tu craignais de me fixer au rainures de me perdre dans les nœuds … Lire la suite

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire